Nouvelles de Cyclo-cross
05.02.18
VAN DEN HAM OBTIENT LE MEILLEUR RÉSULTAT CANADIEN AUX CHAMPIONNATS DU MONDE DE CYCLO-CROSS
Email

Valkenburg, Pays-Bas, le 5 février 2018 – Les Championnats du monde de cyclo-cross se sont conclus dimanche à Valkenburg, aux Pays-Bas, par les compétitions masculines élite et moins de 23 ans. La Belgique, puissance mondiale du cyclo-cross, s’est adjugée les deux titres mondiaux. Le meilleur résultat canadien de la journée a été obtenu par le champion canadien élite, Michael van den Ham, d’Abbottsford en Colombie-Britannique, avec une 34e place.

Les coureurs ont dû affronter les pires conditions de boue des dernières années et plusieurs d’entre eux ont glissé et dérapé sur ce parcours technique très exigeant sur le plan physique. Comme il était virtuellement impossible d’éviter les chutes, les coureurs ont eu du mal à limiter les erreurs.

Chez les moins de 23 ans, le seul Canadien en lice, Nicholas Diniz, d’Oakville en Ontario, s’est classé 45e dans un temps de 1 :01 :29, soit dix minutes et 18 secondes derrière le gagnant, le Belge Eli Iserbyt. Dans la course phare de la journée, la catégorie Élite, deux coureurs représentaient le Canada, et van den Ham s’est classé en 34e position, tandis que Mark (Hot Sauce) McConnell de Calgary en Alberta, a pris la 51e place de l’épreuve.

Le champion canadien élite van den Ham nous a confié : «Des cinq Championnats du monde auxquels j’ai participé, c’est de loin le parcours le plus difficile que j’ai dû affronter. On se battait avec le parcours plus qu’avec nos adversaires. Chaque tour durait plus de dix minutes, et nous avons dû parcourir à la course de grands secteurs du parcours. Je pense qu’aucun coureur n’a réussi à avoir une course sans faute. Aujourd’hui, la réussite consistait plutôt à se relever de ses erreurs, et à essayer d’en faire le moins possible alors que le parcours se détériorait de plus en plus. Dans l’ensemble, je suis satisfait de ma course. J’avais pour objectif de terminer parmi les 30 premiers, et j’ai réussi à en faire partie pendant un certain temps, avant de rétrograder de quelques places à la fin pour finir au 34e rang. Un gros merci au programme de cyclo-cross et à tous les bénévoles, grâce à qui cette course a pu avoir lieu. Dans de telles conditions, leur rôle a été encore plus crucial à notre réussite.»