Nouvelles de Cyclo-cross
30.10.17
FERRIER-BRUNEAU ET VAN DEN HAM REMPORTENT LES TITRES NATIONAUX DE CYCLO-CROSS
Email

Sherbrooke, le 30 octobre 2017 – Les derniers championnats canadiens de 2017 ont eu lieu samedi à Sherbrooke, au Québec, alors que le maillot à la feuille d’érable a été décerné dans les catégories junior, moins de 23 ans, élite et maître, à des athlètes venus de tous les coins du Canada. Sous un ciel brillant et ensoleillé, près de 400 coureurs étaient en lice pour s’octroyer ces titres nationaux. Après une matinée frisquette, le parcours de 3,5 kilomètres s’est progressivement réchauffé, les courses de l’après-midi se déroulant dans des conditions idéales.

L’Ontarien Tyler Clark (KMS Cycling-Killington Mountain) a dominé la course masculine junior, franchissant la ligne d’arrivée avec 31 secondes d’avance sur Colton Woods (Trek Store CC) également de l’Ontario. Pour sa part, le coureur local William Côté (Dalbix Sherbrooke) s’est adjugé la médaille de bronze.

Ruby West (Cannondale Cyclocrossworld.Com Devo Team), de l’Ontario a remporté la course féminine chez les moins de 23 ans en solo, de manière semblable, avec 38 secondes d’avance sur la deuxième, Magdeleine Vallières Mill (Club cycliste de Sherbrooke). Chez les hommes dans la catégorie des moins de 23 ans, il y a eu une longue lutte entre le Québécois Raphaël Auclair (Pivot Cycles – OTE) et l’Ontarien Brody Sanderson (Centurion Nextwave). Ce n’est en effet que dans le dernier tour qu’Auclair a pu creuser un écart sur son rival dans une des dernières lignes droites pour l’emporter par la fine marge de huit secondes.

Du côté de la course élite féminine, on a assisté à une surprise alors que Christel Ferrier-Bruneau (SAS Macogep Aquisio) a battu la championne en titre Maghalie Rochette (Clif Pro Team). Rochette a mené pendant la plus grande partie de la course, creusant même un écart par rapport à sa rivale en milieu de parcours, mais Ferrier-Bruneau a réussi à revenir et à contre-attaquer alors qu’il ne restait plus qu’un tour et demi à parcourir. Rochette a été incapable de réagir, si bien que Ferrier-Bruneau s’est échappée pour finalement l’emporter avec 38 secondes d’avance. Mical Dyck (Naked Factory Racing), de la Colombie-Britannique, s’est adjugé la médaille de bronze.

«Maghalie est vraiment une bonne coureuse» a déclaré Ferrier-Bruneau, qui poursuit : «mais j’avais obtenu plusieurs résultats meilleurs que les siens à des coupes du monde nord-américaines, alors je savais que je pouvais bien faire. Maghalie était meilleure que moi dans les sections techniques, et j’ai perdu un peu de temps dans un virage, mais je suis restée concentrée et je suis revenue sur elle pendant la montée pour finalement creuser un écart. C’est ma première victoire de l’année en cyclo-cross. C’est super!»

La course élite chez les hommes a été très ouverte après le retrait du champion de 2016 Jeremy Martin. L’Albertain Mark McConnell (Hot Sauce Cycling) a pris la tête dès le premier tour, bientôt rejoint par le multiple champion canadien Geoff Kabush (Scott Sports – Maxxis) et par l’olympien Raphaël Gagné (Cannondale 3Rox Racing). Michael van den Ham (Garneau – Easton p/b Transitions Lifecare) s’est rapidement joint au groupe des meneurs et c’est alors que Gagné a faibli, et que Kabush a été incapable de soutenir le rythme imposé par les deux autres échappés. Van den Ham a attaqué à mi-chemin du parcours et cela s’est avéré être le point déterminant de la course, le coureur de Colombie-Britannique s’échappant pour remporter son premier titre dans la catégorie élite. De son côté, Kabush est revenu de l’arrière en fin de course pour coiffer McConnell pour la médaille d’argent.

«C’est fantastique» a expliqué van den Ham, qui ajoute : «aux trois dernières éditions du Championnat canadien, j’étais classé numéro un, alors pour être franc, cette victoire m’enlève un gros poids des épaules! C’est une sensation extraordinaire que de revêtir le maillot à la feuille d’érable, j’en rêvais depuis longtemps. Je n’ai pas eu un très bon départ, alors j’ai décidé d’aller à mon rythme pendant un tour ou deux, et de suivre le groupe de tête. Je pouvais voir que Mark [McConnell] commençait à faire quelques erreurs, et je savais que j’en avais encore sous la pédale, c’était mon arme secrète! Je lui ai pris cinq secondes, et puis j’ai roulé au même rythme jusqu’à la fin.»