Nouvelles de Cyclo-cross
04.02.18
QUATRE CANADIENS FINISSENT PARMI LE TOP 25 AUX CHAMPIONNATS DU MONDE DE CYCLO-CROSS
Email

Valkenburg, Pays-Bas, le 4 février 2018 – Plusieurs canadiens ont terminé parmi le top 25 lors de la première journée des Championnats du monde de cyclo-cross qui se déroulent à Valkenburg, aux Pays-Bas. Le champion canadien chez les hommes junior, Tyler Clark, originaire de King City en Ontario, a eu le meilleur résultat de la journée, finissant 19e.

La pluie des derniers jours a transformé le parcours en boue, et pratiquement tous les coureurs ont tombé au moins une fois pendant la course. Clark a eu un bon départ lors de la course chez les hommes junior, et il est demeuré parmi le top 10 jusqu’au troisième tour, avant de subir une chute lors du quatrième tour. Il a finalement terminé en 19e position, 2 minutes 24 derrière le champion du monde, Ben Tulett de la Grande-Bretagne. Connor Martin de Kelowna, en C-B, a terminé 29e, Dylan Kerr de Horseshoe Valley, en Ontario, a terminé 43e et Paul Mysko de Barrie, en Ontario, en 62e.

Du côté des femmes U23, la championne canadienne Ruby West de Dundas, en Ontario, a pris la 21e place, 5 minutes 31 derrière Evie Richards de la Grande-Bretagne. La Sherbrookoise Magdeleine Vallières était tout juste derrière elle, suivi de Siobhan Kelly en 40e.

La journée s’est bouclée avec la compétition chez les femmes élite. Maghalie Rochette de St-Jérôme, au Québec, avait terminé 5e l’année dernière, et elle a connu un autre bon départ cette année, se positionnant parmi les dix premières pendant les deux premiers tours. Au final, elle a terminé 22e, 4 minutes 27 derrière Sanne Cant de la Belgique. La championne canadienne Christel Ferrier-Bruneau de Granby a fini 29e alors que Mical Dyck de Cumberland, en C-B, a fini 31e.

«Quelle course! J’ai eu un très bon départ et tout a bien débuté. J’étais prête, en forme et excitée. J’ai fait une erreur assez tôt dans la course et à partir de là, j’essayais trop de me rattraper. Je ne courais pas très bien et je faisais beaucoup d’erreurs. Aujourd’hui, c’était plus une course contre le parcours que contre les autres athlètes, et on doit être vraiment fluide et limiter les erreurs, chose que je n’ai pas réussi à faire» a soutenu Maghalie Rochette.

«Je suis un peu déçue de ma performance, mais en même temps je suis fière de ma préparation et de l’effort que j’ai mis aujourd’hui. Je sais qu’il y aura beaucoup d’autres championnats du monde et j’ai déjà hâte à l’année prochaine. C’est toujours un privilège de pouvoir participer à de telles courses et je m’assure toujours de me préparer au maximum, ce que j’ai fait cette année. La seule chose que je peux faire maintenant est d’apprendre de mes erreurs et de célébrer avec ma famille et mon équipe!»