Nouvelles de Piste
02.12.17
DUEHRING REMPORTE UNE MÉDAILLE D’ARGENT AU PREMIER JOUR DE LA COUPE DU MONDE PISTE À MILTON
Email

Milton, le 1er décembre 2017 – L’équipe canadienne a connu un bon début vendredi en cette troisième étape de la Coupe du monde piste UCI Tissot à Milton en Ontario, alors que Jasmin Duehring a remporté la médaille d’argent de la course aux points féminine. Cette troisième étape de la série de Coupe du monde de 2017-2018 est son seul arrêt en Amérique du nord, et la première épreuve de Coupe du monde à avoir lieu au Canada depuis 1998.

Duehring, qui a pris une pause de la compétition cette année pour terminer son diplôme de mathématiques, a marqué des points dans cinq des huit sprints intermédiaires, en plus d’être une des quatre coureuses à prendre un tour au peloton. La double médaillée de bronze olympique a terminé l’épreuve avec 38 points, soit neuf de moins que la Britannique Katie Archibald, gagnante de la course.

«C’est la première fois que je cours en Coupe du monde au Canada, et c’est fantastique de commencer par une médaille d’argent» a expliqué Duehring, qui ajoute : «C’est extraordinaire de voir tous les autres pays courir ici chez nous, et je suis très fière de les accueillir dans nos installations, et de pouvoir courir devant nos partisans. J’ai dû adapter ma tactique au fur et à mesure de la course. J’ai fait une pause de la compétition et de l’entraînement pour terminer mon diplôme, alors j’avais moins de cartes à jouer ici. Je pense avoir bien couru sur le plan stratégique, mais malheureusement je n’ai pas été capable de vraiment inquiéter Katie pour la médaille d’or.»

Dans les autres épreuves, les équipes canadiennes féminine et masculine de poursuite ont également bien couru, nos représentantes se qualifiant en première place et les hommes en deuxième position. Nos deux formations vont donc passer au tour suivant où elles tenteront de se qualifier pour la ronde des médailles.

«La course a été relativement positive» a commenté Craig Griffin, entraîneur d’endurance de l’équipe féminine canadienne, qui poursuit : «Les filles ont produit un bon effort et réalisé le temps que nous espérions [4:22.310]. Nous pouvons encore améliorer plusieurs détails sur le plan technique, et nous sommes quelques secondes plus rapides qu’en Pologne [la première étape de Coupe du monde] il y a un mois, avec la même composition de l’équipe. C’est agréable de courir devant nos partisans, et je pense que ça a motivé les filles. Je suis certain que nous allons aller encore plus vite.»

L’équipe canadienne de sprint féminin, composée d’Amelia Walsh et de Tegan Cochrane, n’a pas aussi bien réussi, ne prenant que la douzième place de la ronde de qualification, ce qui ne la qualifiait pas pour le tour suivant.