Nouvelles de Piste
11.08.17
HARTWELL QUITTE CYCLISME CANADA POUR TRINIDAD & TOBAGO
Email

Milton, le 11 août, 2017 – Erin Hartwell retourne à Trinidad et Tobago après avoir passé trois ans à construire avec succès les fondations du programme canadien de sprint sur piste.

À partir du 18 septembre, Hartwell entrera en fonction à titre de directeur technique du cyclisme de la Sports Company of Trinidad and Tobago, au service de la Fédération de cyclisme de Trinidad et Tobago.

«Cette décision a vraiment été très difficile à prendre» a admis Hartwell, qui poursuit : «Cyclisme Canada est un organisme de calibre mondial doté d’un groupe exceptionnel d’entraîneurs et de membres du personnel qui travaillent sans relâche pour soutenir le cyclisme au Canada. J’ai beaucoup appris comme entraîneur et comme gestionnaire au cours des trois ans et demi qui viennent de s’écouler, grâce aux magnifiques relations synergiques et collaboratives que j’ai nouées avec les athlètes et le personnel de soutien. Le Canada a été bon pour moi.»

«Malgré tout, je suis reconnaissant de bénéficier d’une occasion d’assumer un rôle de leadershop en cyclisme dans le pays que j’appelle ma nation spirituelle. Ma femme et ma fille sont de Trinidad et Tobago, et je suis donc enchanté à la perspective d’y retourner pour contribuer à la croissance et à la promotion du cyclisme dans les Caraïbes. Plus que tout, je suis enthousiaste de soutenir le plus récent vélodrome intérieur de calibre mondial de la région panaméricaine, situé sur l’île de Trinidad, dans le cadre de nos efforts collectifs visant à mettre en valeur le talent sportif et les cultures dynamiques de cette magnifique partie du monde.»

Pendant son passage à titre d’entraîneur en chef du sprint sur piste, Hartwell  était chargé de repérer les futures étoiles par l’entremise des initiatives d’identification des talents de Cyclisme Canada, comme Pedal to the Medal, puis de développer ces talentueux athlètes. Cela a mené à la conquête de nombreuses médailles en Coupe du monde, aux Jeux panaméricains et aux Championnats panaméricains.

«Ça a été en quelque sorte un choc d’apprendre qu’Erin envisageait de retourner à Trinidad, et par la suite que ce déménagement se concrétisait» a avoué Jacques Landry, directeur technique et entraîneur en chef de Cyclisme Canada, qui enchaîne :  «Au fil des ans, en travaillant aux côtés d’Erin, j’ai découvert un homme passionné à propos de la réussite de ses athlètes, quelqu’un qui a le coeur sur la main et qui est prêt à donner des pieds et des mains pour aider ceux qui l’entourent. Nous perdons un excellent élément, au grand bonheur de Trinidad et Tobago.»

Suite au départ de Hartwell, le nouvel entraîneur de sprint Franck Durivaux assumera la direction des deux programmes de sprint, aussi bien du côté de la performance olympique que du développement de la performance. Après une période d’adaptation, le programme de sprint sera réévalué pour déterminer les prochaines étapes menant aux Jeux olympiques de 2020 à Tokyo.