Nouvelles de Piste
13.04.17
LE CANADA TERMINE SIXIÈME À LA POURSUITE PAR ÉQUIPES FÉMININE
Email

HONG KONG, le 13 avril 2017 – L’équipe de poursuite par équipes féminine a terminé sixième jeudi lors de la deuxième journée des Championnats du Monde piste à Hong Kong. Ce fut un résultat décevant pour l’équipe qui, depuis 2012, avait toujours terminé sur le podium aux Championnats du monde en plus de remporter deux médailles de bronze aux Jeux olympiques.

Mercredi, l’équipe s’était qualifiée en troisième position et était toujours en lice pour la médaille d’or. Toutefois, les athlètes ont terminé avec le sixième meilleur temps sur un total de huit équipes, ce qui n’était pas assez rapide pour leur permettre d’avancer à la finale. La Grande-Bretagne, qui a remporté l’or aux Olympiques, ne s’est également pas qualifié.

L’équipe composée de Laura Brown, Jasmin Duehring, Annie Foreman-Mackey et Kirsti Lay a débuté la course de 4000 mètres en force en prenant de l’avance sur l’Australie pendant les premiers 3250 mètres, avant de ralentir lors des trois derniers tours. L’Australie a finalement remporté l’argent, derrière l’équipe des États-Unis.

«Je ne peux pas dire que je suis complètement surpris. La compétition est si féroce ici qu’on savait que ça allait être difficile. Les filles ont donné leur 100% et c’est tout ce que je peux demander en tant qu’entraîneur. Nous n’avons pas eu le même temps de préparation que d’habitude, donc on savait que nous ne serions pas au sommet de notre forme» a souligné Craig Griffin, entraîneur du programme d’endurance féminin.

«Plus le sport se développe et plus le niveau de compétition augmente, ce qui est génial pour le sport et le cyclisme féminin en général. Je suis content de voir que c’est plus difficile, mais ça veut aussi dire qu’on ne peut pas s’attendre à toujours terminer sur le podium. C’est un retour à la réalité pour nous et nous allons voir qui est prêt à faire quoi au cours des trois prochaines années.»

Dans les autres compétitions, Kate O’Brien s’est qualifiée 14e dans le sprint féminin 200 mètres avec un temps de 11.106 secondes. Elle a remporté sa première course contre Shanne Braspennincx des Pays-Bas, mais s’est fait battre par la championne allemande Kristina Vogel lors de la deuxième vague. Quant à lui, Hugo Barrette ne s’est pas rendu plus loin que la première vague du keirin.

«Les Championnats du Monde sont parfois étranges» a commenté Erin Hartwell, entraîneur sprint, qui poursuit : «L’épreuve de sprint par équipes (hier, où les filles ont terminé 5e et les hommes 15e) a pris beaucoup d’énergie, donc les athlètes étaient moins en forme aujourd’hui. Nous avons encore du travail à faire avec Hugo pour l’habituer au nouveau format du keirin.»

«Kate est un peu malade, donc on essaye de gérer cela. Nous avons deux jours devant nous avant le keirin féminin. Elle n’était pas au sommet de sa forme aujourd’hui et sa performance en a souffert. Ce sera toujours difficile de courir contre des athlètes comme Vogel. Le côté positif est le fait que Kate s’améliore à chaque course.»