Nouvelles de Piste
16.04.17
UNE SIXIÈME PLACE POUR DUEHRING LORS DE LA DERNIÈRE JOURNÉE DES CHAMPIONNATS DU MONDE PISTE
Email

HONG KONG, le 16 avril 2017 – Jasmin Duehring a bouclé la dernière journée des Championnats du Monde piste 2017 en terminant avec le meilleur résultat de la journée. Celle-ci a pris la sixième position à la course aux points après avoir brièvement mené.

Duehring a récolté plusieurs points pendant les 40 premiers tours, ce qui la mettait en tête, avant de se faire rattraper par Elinor Barker de la Grande-Bretagne et Sarah Hammer des États-Unis, qui ont pris une tour d’avance sur le peloton principal. Duehring a continué à être agressive, mais s’est finalement classée sixième après 100 tours.

«Je suis venue ici pour gagner, je ne vais pas prétendre le contraire. Je pense que je menais la course à un certain point, mais c’était une course difficile et je n’ai pas pris les bonnes décisions. J’ai manqué le groupe qui a pris un tour d’avance, et il était trop tard rendu là. Je suis définitivement déçue, mais j’essaye de relativiser. J’ai fait deux cycles olympiques complets sans prendre de pause, donc mon but était de prendre du recul, de me marier et de terminer mes études» a commenté Duehring.

Du côté des autres compétitions, Kate O’Brien n’a pas réussi à se qualifier pour le prochain tour du keirin, alors que Stefan Ritter a terminé 13e dans le 1000m contre-la-montre. Ritter, qui en est à sa première participation aux Championnats du Monde et qui vient de se joindre aux rangs élite, a battu son record personnel.

«C’est vrai que c’est la première fois que nous n’avons pas remporté de médailles depuis 2012» a souligné Jacques Landry, Directeur technique national et entraîneur en chef chez Cyclisme Canada, qui poursuit : «Nous avons adopté une approche différente en donnant plus de liberté à nos coureurs pour qu’ils se remettent de Rio. Certains athlètes n’étaient pas 100% prêts pour ces championnats car on voulait leur permettre de se reposer. On va devoir mettre les bouchées doubles pour Tokyo, mais on a beaucoup de temps devant nous et nous ne sommes pas inquiets.»

«On doit aussi regarder certaines performances, surtout de la part des sprinteurs. Ils ont battu plusieurs de leurs records personnels, dont l’équipe de sprint par équipes féminine qui a terminé cinquième, ce qui représente notre meilleur résultat à vie dans cette épreuve. On progresse continuellement. Certains de ces résultats étaient anticipés, mais on doit aussi avouer que nous avons eu beaucoup de malchance avec l’accident de l’équipe de poursuite par équipes masculine, puis Steph Roorda lors de l’omnium. Ce sont des facteurs hors de notre contrôle qui arrivent malheureusement.»