Nouvelles de Route
11.10.16
CANUEL DANS LES 20 PREMIÈRES AU CONTRE-LA-MONTRE ÉLITE
Email

Doha, QATAR, le 11 octobre 2016. – La chaleur extrême a rendu les conditions très difficiles mardi en cette deuxième journée des Championnats du monde de cyclisme sur route à Doha, au Qatar. Nickolas Zukowsky (de Dundas, ON) a terminé parmi les 25 premiers du contre-la-montre junior masculin, tandis que Karol-Ann Canuel (d’Amos, QC) s’est classée 19e du contre-la-montre féminin.

Alors que la température approchait les 40 degrés Celsius, et ce sans tenir compte du facteur Humidex, les coureurs ont eu beaucoup de mal à terminer leur contre-la-montre sur l’île The Pearl aux alentours de Doha.
Zukowsky, qui vient du vélo de montagne et fait ses débuts sur route cette saison, a eu une bonne course dans le contre-la-montre junior masculin de 28,9 kilomètres, se classant 24e, dans un temps de 37 minutes et 34 secondes. Zukowsky a commencé de manière conservatrice, si bien qu’il se pointait à la 35e place au premier temps intermédiaire, mais il a enregistré le 16e meilleur temps de la deuxième section, ce qui l’a propulsé aux alentours de la 25e place, position qu’il a maintenue pendant tout le reste de la course.

Matthew Staples (d’Oro-Medonte, ON) a manqué de chance car un bris mécanique de sa bicyclette du contre-la-montre l’a forcé à prendre son vélo de route, moins aérodynamique pour la seconde partie de la course. Staples a terminé en 64e position. C’est l’Américain Brandon McNulty qui a remporté le titre mondial.

«J’étais d’abord un peu déçu» a avoué Zukowsky, qui ajoute : «J’ai eu du mal à croire le temps que Luc [Arseneau, son entraîneur] m’a communiqué dans mes écouteurs; je ne pensais pas avoir si bien fait. Et quand j’y repense, c’est très satisfaisant parce qu’en fait c’est seulement ma première année de course sur route. J’ai eu une bonne année, et j’ai hâte de passer dans les rangs des moins de 23 ans l’an prochain.»

Staples a admis être déçu de son résultat : «Participer à mes premiers Championnats du monde par cette chaleur, et avec le stress et les complications du contre-la-montre … beaucoup de facteurs ont contribué à rendre la course très difficile. Il a été très décevant pour moi de devoir changer de vélo, et dans n’importe quelle autre course, je n’aurais pas terminé l’épreuve. Mais comme il s’agissait d’un Championnat du monde, abandonner ne m’a jamais traversé l’esprit.»

Dans la course féminine élite, Canuel était la seule représentante du Canada. Alors qu’elle se ressentait probablement des effets de son effort de dimanche, quand elle avait conquis le titre de championne du monde du contre-la-montre par équipes, Canuel a constamment couru à près de vingt kilomètres à l’heure pendant tout le parcours de 28,9 kilomètres, terminant dans un temps de 39 minutes et 25,66 secondes. C’est l’Américaine Amber Neben qui a remporté le titre mondial.

Les Championnats du monde se poursuivent mercredi par le contre-la-montre masculin élite. Deux coureurs canadiens sont inscrits à cette course : Hugo Houle et le champion canadien Ryan Roth.