Nouvelles de Route
21.05.17
ÉQUIPE CANADA DOMINE LA COURSE SUR ROUTE DU GRAND PRIX CYCLISTE GATINEAU
Email

GATINEAU, le 21 mai 2017 – Équipe Canada est montée sur les deux plus hautes marches du podium samedi au Grand Prix Cycliste Gatineau, alors que Leah Kirchmann a remporté l’épreuve devant sa coéquipière Kirsti Lay. L’Américaine Kendall Ryan (Tibco–Silicon Valley Bank) a complété le podium.

Pour cette huitième édition de cette course de l’UCI, les coureuses ont effectué deux boucles dans le parc de la Gatineau, avant de passer au centre-ville de Gatineau où elles ont fait cinq tours d’un circuit de 9,4 kilomètres, pour un total de 104,4 kilomètres de course.

Les deux premières boucles du parcours présentaient une longue ascension, suivie d’une descente tout aussi longue, et Équipe Canada a établi un rythme soutenu, rattrapant une première échappée, et décourageant les tentatives ultérieures.

«J’ai abordé la journée de manière très optimiste» a déclaré Kirchmann, qui poursuit : «et notre équipe, Équipe Canada, savait que nous étions toutes très fortes et que nous pouvions l’emporter. Nous voulions imprimer un rythme agressif et très soutenu à la course, surtout dans les deux premiers tours dans le parc, et nous voulions faire en sorte que l’ascension vers le Camp Fortune soit très ardue. Nous avons donc tout d’abord imposé un rythme élevé, puis nous voulions forcer un écart, mais malheureusement mon dérailleur a quasiment «explosé» en bas de la côte. Cela nous a obligés à modifier notre plan, mais l’équipe a été tout simplement fantastique, elles m’ont attendue et m’ont ramenée dans le groupe, et de là, nous avons réévalué nos plans.»

Le peloton était groupé à l’abord des derniers tours de circuit, mais après deux boucles, l’Australienne Lucy Bechtel (Fearless Femme Racing) a attaqué et creusé un écart de plus de 30 secondes, avant qu’elle soit rejointe par les autres équipes, ce qui a préparé le sprint. Steph Roorda (Sho-Air Twenty20) a tenté d’attaquer dans le dernier tour, mais elle a rapidement été reprise par le peloton.

Équipe Canada a mené le sprint de main de maître, Kirchmann émergeant de la roue de Lay dans les 100 derniers mètres. Et l’avance de Lay sur le reste du peloton était si grande qu’elle a pu préserver sa deuxième place.

Lay a expliqué la stratégie adoptée en fin de course : «Nous voulions durcir la course dès le départ pour que la sélection se fasse un peu mieux. Dans le dernier tour, nous voulions juste nous placer près de la tête, mais nous savions qu’il ne fallait pas attaquer trop tôt. Nous devions affronter un vent de face, et nous voulions contrôler toutes les tentatives d’échappée. Leah (Kirchmann) et moi avons amorcé le final à plusieurs roues de la tête, mais nous sommes restées calmes et nous avons pris l’intérieur. Comme personne ne nous fermait la porte, notre timing s’est avéré parfait. Je n’avais pas prévu pouvoir résister aussi longtemps, mais je savais que nous avions réalisé un très bon sprint et j’ai pu conserver la deuxième place.»

«C’est fantastique de voir à quel point l’équipe a été soudée dans la dernière partie de la course» a analysé Kirchmann, qui ajoute : «On ne court pas régulièrement ensemble, mais les filles ont effectué un travail remarquable, et sont restées très patientes, se servant des autres équipes le plus longtemps possible. Dans la longue dernière ligne droite, Katherine (Maine) et Sara (Poidevin) ont pu maintenir leur position, c’est alors que Karol Ann (Canuel) a pris les devants dans le carrefour. Kirsti (Lay) a perdu quelques places, mais elle est revenu dans le dernier virage, et Kirsti a été capable de m’emmener avec beaucoup de vitesse, si vite qu’elle a même pu terminer deuxième! Je retourne en Europe demain pour retrouver mon équipe, et courir le Tour féminin de Grande-Bretagne, avant de revenir au Canada pour le Championnat canadien.»