Nouvelles de Route
24.09.17
KIRCHMANN 12E DE LA COURSE SUR ROUTE AUX CHAMPIONNATS DU MONDE
Email

Bergen, le 24 septembre 2017 – Leah Kirchmann, de Winnipeg au Manitoba, s’est classée samedi 12e de la course sur route féminine élite des Championnats du Monde de cyclisme sur route, disputés à Bergen, en Norvège.

Le Canada a aligné une forte équipe de six coureuses pour cette course féminine de 152,8  kilomètres, mais notre équipe a eu un coup dur au milieu du parcours, quand Kirsti Lay, de Montréal au Québec, a chuté et n’a pas pu rejoindre le peloton. Le reste de l’équipe a bien travaillé pour protéger la sprinteuse désignée, Leah Kirchmann. Dans le dernier tour, la Néerlandaise Chantal Blaak s’est échappé en solo pour s’emparer du titre, tandis que Kirchmann et Karol-Ann Canuel, de Gatineau au Québec, faisaient partie du groupe de poursuite de 35 coureuses qui se sont disputé les médailles d’argent et de bronze au sprint. Parmi les autres résultats canadiens, notons la 57e place d’Alison Jackson, de Vermilion en Alberta, la 67e place de Lex Albrecht, de Montréal au Québec, la 68e place de Sara Bergen, de Coquitlam en Colombie-Britannique, et la 73e position de Lay.

«Ça a vraiment été difficile parce qu’il n’y avait aucune section pour se reposer dans ce parcours» a analysé Kirchmann, qui enchaîne : «Les coureuses étaient assez agressives, mais notre équipe a bien fonctionné pendant les premiers tours. Malheureusement, nous avons perdu Kirsti [Lay] dans une chute à la mi-course, et tout reposait alors sur Karol-Anne [Canuel] et sur moi pour la fin de course. La course est vraiment devenue chaotique, avec plusieurs attaques devant, surtout pendant les ascensions. J’ai essayé de faire de mon mieux dans le sprint, mais ça été un peu fou durant les derniers kilomètres.»

«Je pense qu’on a eu la course qu’on attendait» a expliqué Zach Bell, l’entraîneur de l’équipe féminine, qui poursuit : «Les Hollandaises ont vraiment été fortes sur la fin. En ce qui nous concerne, nous avons eu une première moitié de course très solide, les filles faisant la course en tête et surveillant tout le monde. Malheureusement, Kirsti a chuté lors d’un tour important, et après nous n’avons pas pu suivre les attaques importantes. Est-ce que tout s’est déroulé selon notre plan? Oui et non. Nous avons préservé nos coureuses clés pour la fin, mais lors des attaques principales elles n’ont pas tout à fait eu les jambes qu’il fallait pour y participer. Nous avons eu une chance de remporter une médaille, mais elles n’ont pas réussi à se positionner de la manière qu’elle souhaitaient pour le sprint final.»

Plus tôt dans la journée, les hommes juniors ont parcouru les 133,8 kilomètres du parcours, et c’est Charles-Etienne Chrétien, d’Amos au Québec, qui a obtenu le meilleur résultat canadien avec une 45e place. Le Danois Julius Johansen a remporté le titre après une échappée en solo. Graydon Staples, d’Orillia en Ontario, faisait partie de l’échappée initiale qui est restée en tête pendant la plus grande partie de la course, enlevant ainsi de la pression sur Chrétien et sur le reste de l’équipe. Mais Staples a finalement pris la 107e place après que l’échappée ait été reprise par le peloton dans la dernière partie de la course. De son côté, Kurt Penno, de Brandon au Manitoba, a pris la 116e position.

«Ça a été plutôt difficile» a admis Staples, qui ajoute : «Nous nous sommes détachés assez tôt, un autre gars et moi, nous avons attaqué à environ 15 km après le départ. On s’entendait bien, et un groupe de six coureurs nous a rejoints environ 15km plus loin. Mais ça a commencé à aller très vite plus tard dans la course, et j’ai été lâché dans l’avant-dernière montée.»