Nouvelles de Vélo de montagne
29.05.17
BATTY 10E, BOUCHARD 16E À LA COUPE DU MONDE #2 DE VÉLO DE MONTAGNE
Email

ALBSTADT, le 29 mai 2017 – Les coureurs canadiens ont terminé à plusieurs reprises parmi le top 20 lors de la deuxième journée de la Coupe du monde de vélo de montagne à Albstadt, en Allemagne. Emily Batty (Trek Factory Racing) a terminé 10e malgré une crevaison lors du dernier tour, derrière la championne Yana Belomoina de l’Ukraine.

Chez les femmes élite, les olympiennes Emily Batty et Catharine Pendrel (Clif Pro Team) ont débuté la course plus loin derrière puisqu’elles avaient eu quelques problèmes techniques lors de la première Coupe du monde. Toutefois, les deux coureuses ont vite pris les devants, avec Pendrel qui était en cinquième position avant de chuter et de terminer 14e. Batty était 7e lors du dernier tour, avant de subir une crevaison. Après deux compétitions, Batty est maintenant 12e au classement et Pendrel 17e.

«Même si j’ai commencé dans la troisième rangée, ce n’était pas très grave car j’ai eu un bon départ, mais j’ai perdu beaucoup de temps à la première montée. Je me suis rendue en 7e position, je crois, avant de crever mon pneu à l’avant-dernière descente. Somme tout, je suis heureuse avec une 10e position, car c’est mieux que la semaine dernière et je sentais que j’étais plus moi-même» a commenté Batty.

Dans les autres résultats canadiens, Sandra Walter (Équipe Canada) a terminé 24e, Cindy Montambault (Équipe Canada) 39e, Haley Smith (Norco Factory) 47e et Catherine Fleury (Équipe Canada) 48e.

Du côté des hommes élite, Léandre Bouchard (BH-SR Suntour-KMC) a connu son meilleur résultat en carrière à une Coupe du monde, se classant 16e. Nino Schurter, qui est champion du monde et champion Olympique, a remporté la course.

«Je suis vraiment fier, c’est mon meilleur résultat à vie dans une Coupe du monde» a souligné Bouchard. «C’est un parcours très difficile avec de longues montées très à-pics. Ce n’est pas un bon circuit pour moi puisque je suis vraiment grand, mais j’avais de bonnes jambes. J’ai débuté plus loin derrière, mais je dépassais les autres tranquillement. J’ai eu l’opportunité de dépasser à plusieurs reprises puisqu’il faisait chaud et que les coureurs étaient fatigués, donc ma stratégie était essentiellement de dépasser lorsque possible.»

Parmi les autres coureurs canadiens, Derek Zandstra (Cannondale-3Rox) a terminé 24e, Raphael Gagné (Cannondale-3Rox) 41e, Andrew L’Esperance (Équipe Canada) 68e et Evan McNeely (Équipe Canada) 113e.

Dans la course des femmes U23 qui a eu lieu plus tôt dans la journée, Anne-Julie Tremblay (Équipe du Québec/Cyclone d’Alma) a terminé 16e et se trouve maintenant en 20e position.

L’entraîneur en chef, Dan Proulx, résume le projet : «Les deux premières coupes du monde sont toujours plus difficiles, surtout après une année Olympique puisqu’il y a de nouveaux coureurs et les anciens athlètes doivent se remettre en forme.»

«Les courses de Peter (Disera – 3e chez les hommes U23) et Léandre étaient exceptionnelles. Ils ont investi beaucoup de temps et d’énergie depuis qu’ils sont juniors afin de prendre de l’expérience de course en Europe. On peut seulement avoir leur niveau d’expérience en étant ici et en montant les rangs tranquillement. Nous voulons que le plus de coureurs possible aient  une expérience similaire afin que d’autres coureurs puissent parvenir à des résultats semblables.»

«Catharine et Emily sont exactement où elles devraient être après une année Olympique. Plus un athlète performe, plus il doit prendre du temps pour se reposer et reprendre des forces. Elles sont dans une bonne position et j’ai totalement confiance en leurs capacités.»