Nouvelles de Vélo de montagne
06.09.17
LE CANADA SE CLASSE 10E AU RELAIS PAR ÉQUIPES AUX CHAMPIONNATS DU MONDE DE VÉLO DE MONTAGNE
Email

Cairns, AUS, le 6 septembre 2017 – Le Canada a commencé mercredi les Championnats du Monde de vélo de montagne, qui se déroulent à Cairns en Australie, par une 10e place au relais par équipes. La Suisse a remporté le titre mondial devant le Danemark et la France.

Le format du relais par équipes a changé en 2017, avec l’ajout d’une cinquième coureuse à chaque équipe. Maintenant, chaque formation doit inclure une femme junior ou de moins de 23 ans, en plus d’un homme et une femme élite, un homme junior et un homme de moins de 23 ans.

Le coureur de moins de 23 ans Peter Disera a pris le premier relais pour le Canada, mais s’est retrouvé coincé dans le peloton lors du premier tour, terminant 11e, à 46 secondes du Néo-Zélandais. Raphaël Gagné, homme élite de la formation canadienne, a beaucoup remonté au classement pendant le second tour, plaçant le Canada en cinquième place au moment où il a passé le relais à notre homme junior, Holden Jones, qui a réalisé un tour exceptionnel, passant le relais en tête de la course à notre femme élite, Catharine Pendrel.

Pendrel a accru à une minute l’avance du Canada lorsqu’elle a transmis le relais à notre femme de moins de 23 ans, Anne-Julie Tremblay. Cependant, la tâche de Tremblay s’est avérée impossible à réussir, car elle était pourchassée par le champion olympique et du monde en titre Nino Schurter emmenant un groupe d’hommes élite et de moins de 23 ans.

«Nous avions comme objectif de donner à tous nos coureurs une chance d’essayer le parcours» a expliqué Dan Proulx, entraîneur en chef du vélo de montagne pour Cyclisme Canada, qui enchaîne : «Notre second objectif était de nous classer parmi les huit premières équipes. Nous ne savions pas trop bien où nous situer à cause de ce nouveau format, mais nous savions que nous étions parmi les dix premiers. Raph [Gagné] a réalisé une très bonne course, pour nous placer dans les cinq premiers, puis Holden Jones a réussi un relais extraordinaire, vraiment exceptionnel. Le dernier relais a été pris par Anne-Julie, et nous lui avons confié la tâche la plus difficile qu’on peut imaginer, alors qu’elle avait une meute de huit ou dix des meilleurs coureurs masculins de la planète à ses trousses. Elle a donné tout ce qu’elle avait. Finalement, nous sommes passés légèrement à court de notre objectif, mais ça a tout de même été un début phénoménal de ces Championnats du Monde pour nous.»